Au cœur du Foot Business de LaLiga.

Breaking

Post Top Ad

1 févr. 2024

LaLiga Impulso : CVC a déjà versé 1,37 milliard d'euros à LaLiga

Le fonds d'investissement a déjà versé 1,37 milliards aux clubs. Pour l'instant LaLiga a retenu 342 millions de ce montant.

Le fonds CVC a versé 1,37 milliard d'euros à LaLiga, qui a retenu 342 millions pour les clubs qui sont en train de le consacrer à une question spécifique ou dont les projets n'ont pas encore reçu le feu vert de l'organisme patronal. Le dernier versement sera effectué en juin.


Les clubs signataires du Plan Impulso ont déjà reçu plus d'un milliard d'euros de CVC. LaLiga Impulso, qui aura deux ans dans quelques semaines, a encaissé 1,37 milliard d'euros du fonds d'investissement, qui effectuera en juin le sixième et dernier versement sur les quelque 1,9 milliard d'euros engagés pour être partenaire commercial de la compétition professionnelle.


À ce stade, 342 millions d'euros des fonds restants sont déjà arrivés, mais LaLiga ne les a pas encore distribué, principalement pour deux raisons : soit parce que les clubs attendent de pouvoir affecter cet argent à des questions spécifiques (en raison d'un manque d'accord avec l'Administration pour la rénovation des stades municipaux, dans plusieurs des cas), soit parce que les équipes n'ont pas été en mesure de faire approuver leurs projets par le patronat du football professionnel.


Comme l'a souligné lundi Jaime Blanco, directeur du bureau des clubs de LaLiga, l'argent arrive d'abord à l'organe de gestion du football professionnel espagnol, puis « les clubs doivent  présenter les plans des croissance et de développement » de leurs activités pour recevoir les fonds, a-t-il expliqué lors d'une réunion organisée par LaLiga pour faire le point sur l'état d'avancement du plan stratégique.


La majeure partie de cette somme, soit 500,1 millions d'euros, correspond aux investissements dans les infrastructures et les nouveaux développements commerciaux, une ligne pour laquelle 70% des fonds sont réservés (1,28 milliard d'euros). Ce poste représente 40% des fonds transférés par LaLiga aux clubs, bien qu'il reste encore 733,6 millions d'euros à distribuer dans un avenir proche. En d'autres termes, il reste plus de la moitié à engager, car il s'agit de projets à moyen et long terme. Il s'agit notamment des rénovations et de la construction de nouveaux stades, de centres d'entraînement, ou encore de la signature de nouveaux professionnels issus de domaines non sportifs pour rejoindre les clubs.


L'Estadi Mallorca Son Moix et le nouveau Ramon Sanchez-Pizjuan sont deux exemples d'investissement. « Il s'agit d'un stade conçu pour les supporters, qui nous permettra d'atteindre un autre niveau de revenus », a déclaré Alfonso Diaz, directeur général du département commercial du RCD Mallorca. Le club des Baléares a aménagé aménagé sept zone d'accueil afin d'améliorer l'expérience proposée. « Les chiffres de fréquentation et les recettes d'exploitation se multiplient déjà », a rajouté Diaz lors de la même réunion. À court terme, les activités opérationnelles augmenteront de 43% et, dans les années à venir, l'amélioration sera de 80% par rapport à la période précédent le Plan Impulso, selon les estimations du RCD Mallorca.


De son côté, le Sevilla FC vise à « augmenter les revenus nets du stade de 30 à 40 millions d'euros » avec la rénovation du Ramon Sanchez-Pizjuan, a expliqué José Maria Del Nido Carrasco, président du club andalou. Le budget du projet n'a cessé d'augmenter et s'élève aujourd'hui à plus de 350 millions d'euros. « Certains de ces projets auraient retardé leur démarrage et d'autres n'auraient peut-être même pas vu le jour », a ajouté Del Nido Carrasco.


Près de 90% des fonds alloués à la dette et au plafond salarial consommés


En deuxième division, le Real Sporting a également des projets de grande envergure à entreprendre avec le fonds CVC. Le club a déjà engagé dix millions d'euros et prévoit d'atteindre 14 millions d'euros pour les infrastructures. En ce sens, il a déjà procédé à la rénovation intégrale de la pelouse d'El Molinon et travaille à l'ajout d'une série d'expériences de match pour ses supporters.


Le club asturien a également inclus dans le Plan Impulso de nouveaux bureaux et une résidence pour la cantera. « Cela nous a permis de redevenir compétitif », a déclaré David Guerra, président exécutif du club, à propos de l'impact des fonds CVC sur le club. Le dirigeant espagnol, principal représentant du Real Sporting au sein de la holding mexicaine Orlegi Sports, propriétaire du club, a souligné que « nous devons être compétitifs au niveau international, et ce projet nous aide à y parvenir ».


Au RCD Mallorca, Diaz a également souligné l'unité entre les clubs au sein du projet. « Nous avons commencer à nous parler, à partager, à suivre le même chemin et la même façon de travailler... Il est essentiel que nous comprenions la vision de LaLiga dans son ensemble », a souligné le dirigeant.


Les deux autres lignes d'affectation des fonds CVC sont le plafond salarial pour le personnel sportif et la dette. Ce sont les premiers investissements à avoir été débloqués et les plus rapides à mettre en œuvre, avec 275,1 millions pour chacun d'entre eux. Les clubs ont déjà utilisé 248,9 millions d'euros pour la dette (90% des fonds disponibles) et 229 millions d'euros pour la limite salariale (83%). Il ne reste plus que 72,3 millions d'euros à consommer dans ces deux lignes. Le reste des fonds seront utilisés pour continuer les investissements dans les infrastructures.Rappelons que pour l'instant, seuls le Real Madrid, le FC Barcelona et l'Athletic Club n'ont pas adhéré à LaLiga Impulso.



Crédit image de couverture : LaLiga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Top Ad

Your Ad Spot

Les autres sites du groupe